Vendre sa maison n’est pas toujours facile. C’est pourquoi le recours aux services d’un agent immobilier peut rendre le processus beaucoup plus attrayant, notamment en termes de gain de temps et de ressources.

Manque d’informations sur le juste prix

L’une des erreurs les plus courantes commises par de nombreux propriétaires est de penser que leur maison vaut beaucoup parce qu’ils y sont attachés émotionnellement, par exemple. Cela finit par créer une perception émotionnelle de la maison qu’ils essaient de vendre, et une perception déformée de la réalité factuelle. Plus le prix est élevé et éloigné de la réalité du marché, non seulement la vente prendra plus de temps, mais elle ne suscitera même pas d’intérêt, ce qui obligera à baisser le prix et à perdre l’occasion de susciter un réel intérêt.

A ce stade, confier le bien à un professionnel comme l’agence immobilière à Monaco, 11 bis, rue Princesse Antoinette, 98000 Monaco, reste la meilleure décision à prendre. En effet, l’entreprise possède une équipe de spécialistes de l’immobilier, passionnés et multiligues, pouvant accompagner les propriétaires pour mener à bien le processus de vente. Ils connaissent parfaitement le marché immobilier monégasque, et offrent un service personnalisé à tous les bailleurs dans la Principauté.

Le manque de publicité

La plupart des gens pensent que la publicité et la promotion de la vente d’une maison reposent uniquement sur l’inscription du bien sur les portails immobiliers. Souvent, on utilise des informations et des photos de mauvaise qualité (parfois pas de photos du tout), ou un positionnement du produit qui ne reflète pas la réalité du bien ou la demande appropriée. Cette promotion passive n’attire pas les acheteurs.

L’importance du positionnement de l’annonce par rapport au public cible est également importante pour choisir le bon portail, mais surtout sur les réseaux sociaux, où la segmentation doit être plus précise, et le bon texte pour la communiquer est de la plus haute importance. Les erreurs de ce type font perdre du temps d’exploitation et engendrent des coûts sans retour, mais pire encore, elles « brûlent la maison » dans le jargon, c’est-à-dire qu’elles la rendent inintéressante pour le consommateur moyen. Le consommateur moyen trouvera le bien pour les pires raisons possibles (prix ou réalité inappropriés par rapport aux attentes générées).

Manque de compétences en matière de négociation et d’argumentation

Êtes-vous prêt à répondre aux questions les plus pertinentes des clients potentiels, et à négocier avec succès ? Disposez-vous d’informations solides sur les prix et l’offre du marché ? Connaissez-vous la différence entre le prix annoncé et le prix de vente réel ? D’une manière générale, la plupart des propriétaires sont incapables de rassembler ces informations, ne savent pas poser les bonnes questions, restent souvent silencieux pour connaître les intérêts réels des acheteurs potentiels, ne savent pas répondre aux objections soulevées sur les défauts de leur bien, et n’ont pas la patience d’assurer le suivi. Ils commettent des erreurs majeures dans les négociations. Et ces erreurs peuvent faire la différence parmi une mauvaise vente, une bonne affaire ou pas de vente du tout.

Des attentes irréalistes

La plupart des personnes qui vendent leur propre bien immobilier sont convaincues qu’elles maîtrisent les informations, et qu’elles savent comment vendre un bien immobilier. Cependant, elles peuvent avoir une vision irréaliste de l’ensemble du processus, non seulement de la conclusion de la vente, mais aussi de la délivrance de l’acte de vente. Nombre d’entre eux pensent que le marché est en hausse constante, et que leur maison est la meilleure de leur quartier ou de leur ville. Ils sont donc surpris lorsqu’ils passent une annonce, et qu’ils n’obtiennent aucune piste vraiment intéressante.

Impossibilité de collaborer avec des professionnels

Enfin, pour en revenir à l’impossibilité de collaborer avec les agents immobiliers, voire de créer des barrières de communication et de les éviter autant que possible, vous risquez de passer à côté de nombreuses opportunités. Si l’on considère que les agents immobiliers disposent d’une base de données qualifiée d’acheteurs potentiels, et qu’ils sont contactés chaque jour par des personnes désireuses d’acheter, pourquoi passer à côté de cette opportunité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *